Structurer le développement

Structurer le développement

Structurer le développement

Les clubs Capitale Triathlon et Capitale Natation grandissent à belle vitesse. Il fallait donc, rapidement, structurer le développement et tracer une ligne directrice afin d’éviter de se perdre. Eh bien, voici le résultat du travail des derniers mois! Nous vous présentons, dans cet article, les améliorations structurelles mises de l’avant.

1 sport = 1 spécialiste

Parce que chaque sport comporte son lot de spécificités, nous avons nommé un spécialiste par discipline. De ce fait, l’entraineur responsable veillera à la saine progression et à l’application des évolutions techniques et physiologiques des athlètes. Également, il ou elle établira soigneusement une périodisation (Planification annuelle d’entrainement). La ligne directrice tracée, la progression sera linéaire et les athlètes en sortiront gagnants.

À titre d’exemple, en vous joignant aux entrainements de course à pied par intervalles du samedi, nous vous fourniront un entrainement complémentaire à la course et un entrainement complémentaire de musculation fonctionnelle. Ces deux entrainements seront à faire individuellement dans la semaine, si vous le souhaitez. La planification de chacun des sports sera faite par les experts suivants :

  • Natation : Jason Isbister – Bio 
  • Vélo : Francis Bachand – Bio
  • Course à pied Philippe Dumont – Bio 
Entraîneurs spécialistes

Les volets jeunesse structurés

Alyssia Hamel, étudiante en intervention sportive à l’Université Laval, est nommée entraîneuse-chef du volet Jeunesse. Bien qu’elle ne puisse pas accompagner directement tous les groupes jeunesse, elle s’occupera de tracer la périodisation de l’année et par session. Elle s’assurera aussi d’une logique entre les deux groupes d’âge et veillera à la progression des jeunes.

Félix Lévesque-Pero est détenteur d’un baccalauréat en intervention sportive et est en voie d’obtenir son baccalauréat en enseignement. Il s’occupera du volet scolaire jeunesse. Il dirigera donc le volet endurance du profil Multisport et le parascolaire, natation et triathlon à l’école secondaire Saint-Jean-Eudes. Son arrivée dans le club est un ajout de taille et nous en sommes très heureux.

  • Volet jeunesse : Alyssia Hamel – Bio
  • Volet scolaire :  Félix Lévesque-Pero – Bio 
Entraîneurs jeunesse et scolaire

 Mieux faire les choses

Ces quelques actions viendront se refléter dans la structure et dans l’encadrement des jeunes et des adultes du club. Nous sommes très fiers du travail réalisé dans les derniers mois.

Bonne session d’automne à toutes et à tous!

On inspire et cultive chacune de vos victoires

On inspire et cultive chacune de vos victoires

INCLUSIVITÉ ET DIVERSITÉ

INCLUSIVITÉ ET DIVERSITÉ

 INCLUSIVITÉ ET DIVERSITÉ

Le club aura 10 ans en octobre prochain. Ce qui fait notre force est clair et frappant; l’inclusivité et la diversité. Le club Capitale Triathlon est ouvert à tous les niveaux. Le club respire le dépassement, et ce, à tous âges, mais aussi, à tous niveaux.

De l’athlète visant la performance tels un podium Coupe Québec ou une qualification pour le Championnat du monde longue distance au débutant désirant s’initier au triathlon, le bassin de membres Capitale Triathlon est très large. Le club place de l’avant des entraînements pensés pour les familles sportives. À titre d’exemple, afin de faciliter l’accès aux familles à de saines habitudes de vie, une structure permet à un jeune de s’entraîner régulièrement en même temps que le parent, dans 2 groupes distincts.

Pourquoi un club?

Le plaisir ne veut pas dire « ne pas se donner », mais bien choisir de se donner au moment opportun. Le club soude des liens d’amitié à coup de camps d’entraînement tels Utah et Lanzarote et ce, à chaque année. Au fil des sessions, les gens y trouvent un aspect compétitif plaisant avec des défis de club et des activités sociales tels un café post entraînement ou parfois même, la bière et le 5 à 7!

Nous ciblons la diversité par l’entraînement. Donc, que tu vises la médaille, le chrono ou la bière sur la ligne d’arrivée, ta place est avec nous, dans la grande famille Capitale Triathlon

 

Francis Bachand

Diplômé – DAE Institut National du sport

Président fondateur Sports Capitale

la santé sportive passe par le social!

la santé sportive passe par le social!

la santé sportive passe par le social!

Avoir des objectifs, c’est une chose. Se donner les moyens de les atteindre en est une autre. Dernièrement, aux nouvelles, on disait que le gouvernement veut rendre la pratique du hockey obligatoire chez les jeunes. Mais pourquoi? Pourquoi cibler un seul sport?

En fait, si nous voulons nous mettre en forme et avoir de saines habitudes de vie, il existe plusieurs clés. Et assurément, aucune d’entre elles ne contient le mot « obligatoire ». En fait, quand nous visons la santé ou l’équilibre de vie, la question principale devrait, selon moi, être : Le changement proposé pourra-t-il être conservé à vie, et ce, dans le plaisir? Voici donc quelques clés à prioriser afin d’adopter une vie sportive équilibrée!

 

Le côté social 

Assurez-vous que le sport choisi vous gâtera socialement. Débutez avec un€ ami(e) et agrandissez ce cercle de sportifs.

Si vous avez des amis qui mangent au Mc Do trois fois par semaine, il y a de bonnes chances que votre dessert préféré devienne un chausson aux pommes. La même approche est vraie dans le sport. S’entourer de sportifs qui bougent pour les bonnes raisons assurera une pérennité sportive. Gageons même que vous parlerez sports autour d’une bonne bière, et ce, sans culpabiliser!

 

Le dépassement 

Les entraînements de groupe ont fait leurs preuves depuis plusieurs années. Le simple fait d’avoir « rendez-vous » avec d’autres membres aide à combattre la procrastination. Effectuer l’entraînement en groupe fournit l’aide et la motivation tant recherchées.

 

L’encadrement 

Évidemment, faire partie d’un club sportif, pour un sport d’équipe ou individuel, vous assurera un aspect social et une structure facilitante. Bien faire les choses et avoir à votre disposition des outils et du personnel qualifié pour répondre à vos questions, c’est la base.

 

Francis Bachand

Diplômé – DAE Institut National du sport

Président fondateur Sports Capitale

la santé sportive passe par le social!

LES CAMPS 2023

LES CAMPS 2023… mais pourquoi partir en camp?

 

Les camps Utah viennent de se terminer et j’ai déjà hâte à 2023. J’ai eu la chance, dans les 10 dernières années de tenir des camps et m’entraîner à plusieurs endroits dans le monde. Je suis forcé d’avouer que mon endroit préféré reste St-Georges en Utah. Les paysages décadents, les roches rouges, le respect de la population locale, les facilitée sportives et les variations de terrains en font un endroit unique et grandiose.

Le camp Utah sera de retour pour une seule semaine en 2023. Comme à tous les 3 ans, le club revient avec le camp « édition spéciale ». Celui-ci se tiendra à Lanzarote, dans les iles Canaries.

Pour en lire d’avantage et réserver sa place , c’est par ici  Camp 2023 

 

Un camp d’entrainement… construction ou destruction?

La saison des camps d’entrainement bat son plein. Les triathlètes nord-américains s’évadent généralement vers la chaleur et le soleil, question d’accumuler les kilomètres de vélo, de course et de natation.

Un camp d’entrainement est sans équivoque un plus dans une planification de saison. Il permet à l’entraineur de placer une base de volume en endurance fondamentale*. Parce que le triathlète n’a pu placer le volume souhaité sur le vélo dans la saison hivernale, la prédominance du camp sera généralement sur le vélo. Il est aussi facile de comprendre que l’augmentation du volume à vélo a moins de chances de causer de blessures à cause de son mouvement concentrique, sans impacts.

Un camp se veut aussi une excellente occasion de prendre le temps de corriger quelques lacunes techniques à la natation et à la course. Les vieux routiers vous parleront de quantité de volume; moi, je vous parle de qualité d’entrainement. Répéter un geste mal fait 10 000 fois ne vous fera pas avancer plus vite. Et c’est sans parler des risques de blessure.

 

Le retour, la récupération et la consolidation

Le camp se terminera et vous serez de retour dans la routine. Une surcharge de 500% en volume (heures d’entrainement) et les vols souvent longs auront assurément causé leur lot de fatigue. Vous devrez, pour consolider ces belles heures d’entrainement, vous accorder un repos. Je recommande généralement à mes athlètes une semaine de récupération incluant au minimum deux journées de repos consécutives. Le retour des séances de qualité telle une séance de PAM* pourra se faire progressivement, vers la fin de la semaine.

La fatigue sera différente pour chacun. Soyez à l’écoute de votre corps et assurez-vous de bien récupérer. Votre saison en sera améliorée.

Bon retour et bonne saison!

 

Francis Bachand

Diplômé – DAE Institut National du sport

Président fondateur Sports Capitale

La force de la structure sports capitale

La force de la structure sports capitale

LA FORCE DE LA STRUCTURE SPORTS CAPITALE

 

Vous avez sûrement vu, dans les derniers mois, des publications plaçant de l’avant le nom « Sports Capitale ».

Plusieurs se demandent ce que c’est exactement et où nous allons avec tout ça! Rassurez-vous, jamais nous ne dénaturerons les entités propres à chacun des sports, que ce soit le triathlon ou la natation.

En outre, Capitale Triathlon restera toujours Capitale Triathlon, et c’est la même chose pour Capitale Natation.

Le nom Sports Capitale vient cependant jouer un rôle très important dans la structure entrepreneuriale des clubs. Nous pouvons désormais, sous ce nom, diversifier nos opérations. À titre d’exemple, nous avons mis au monde Les Classiques Capitale, une série de quatre courses, à Québec, dès l’été 2022. Ainsi, nous utilisons les forces de la structure pour bien développer les nouveaux projets.

 

LE DÉVELOPPEMENT

Que l’on parle du club de triathlon ou de celui de natation, notre philosophie pour les prochaines années restera la même :

« Être en mesure de connaître personnellement chacun de nos athlètes nous permet de comprendre leurs besoins et d’ajuster notre approche en conséquence. Notre force réside dans les relations humaines, où les valeurs véhiculées sont le respect, le dépassement et le plaisir. Nous sommes une structure privée qui demeure actuelle et innove sans cesse. Des clubs ACCESSIBLES À TOUS, peu importe le défi, l’âge et la vitesse de chacun»

 

Sports Capitale nous aide dans plusieurs sphères, tels le recrutement des entraineurs, la centralisation de leur contrat, les volets scolaires et les événements. Cette centralisation nous permet une uniformité qui est et deviendra une grande force pour les clubs et l’événement s’y rattachant!

Pour comprendre la structure Sports Capitale : https://sportscapitale.com/

Alors, quand vous verrez dorénavant le nom Sports Capitale, soyez-en fiers et n’hésitez pas à le partager!

 

Francis Bachand

Diplômé – DAE Institut National du sport

Président fondateur Sports Capitale

Les Classiques Capitale, c’est quoi?

Les Classiques Capitale, c’est quoi?

Pourquoi les Classiques Capitale?

 

Tu te demande quelle est la différence avec les autres courses? Voici Cinq bonnes raisons de joindre l’une ou plusieurs Classiques!

1.     Les courses se tiennent le soir les jeudis! C’est donc accessible et moins contraignant!

2.     Nous avons basé les courses sur la qualité nécessaire. La course est donc chronométrée par  Sportstats et sanctionnée par la fédération.

3.     Nous avons misé sur des partenaires uniques! De facto, tu auras sur ta ligne d’arrivée, une collation Zenit et une consommation Noroie. Nous te parlons pas de la super ambiance du jeudi soir!

4.     Les courses sont dans un environnement central et accessible, la Base plein air Sainte-Foy

5.     Soucieux de l’empreinte écologique, aucune production de matériel jetable tel médaille et T-shirt ne sera faite.

En résumé, un moment unique mémorable et accessible. L’occasion rêvée de venir se mesurer entre amis

Les dates de nos quatre classiques : 26 mai, 30 juin, 28 juillet et 25 août.

Pour plus d’informations : http://lesclassiquescapitale.com/

Francis Bachand

Diplômé – DAE Institut National du sport

Président fondateur Sports Capitale

Capitale Actif

Capitale Actif

Un défi pour toi, au profit de Motivaction Jeunesse

Le Défi 55, de Motivaction Jeunesse, est de retour pour une troisième année! Les clubs Capitale sont partenaires de cette campagne de financement pour encourager les jeunes défavorisés ou immigrants de Québec à s’accrocher à l’école en restant actifs, en se dépassant et en continuant de rêver, contre vents et marées.

Comment les membres Capitale peuvent-ils participer? Facile! Invente ton propre défi à la marche, à la course ou au vélo, ou en combinant tous ces sports, en multiples de cinq. 5 kilomètres de course? 55 minutes de vélo? 255 km de course, marche, vélo? À toi de voir!

Inscris-toi ensuite en cliquant sur le lien plus bas.

Encourage ta famille, tes amis à se joindre à toi ou à inventer leur propre défi et à gonfler la cagnotte amassée au nom de Capitale Actif. Le dimanche 29 mai, nous serons dans le parc Cartier-Brébeuf, sur le bord de la rivière Saint-Charles, pour dévoiler le montant que nous remettrons à Motivaction Jeunesse et pour encourager ceux et celles qui réaliseront leur défi. Tu peux aussi décider de réaliser ton défi chez toi, d’ici au 29 mai. N’hésite pas alors à te prendre en photo ou à te filmer et à nous le partager sur le groupe Capitale!

Au nom des jeunes, du sport et de Motivaction Jeunesse, MERCI!!

Lien pour faire un don et s’inscrire au défi :

https://motivactionjeunesse.fundkyapp.com/fr/defi55-2022/sports-capitale-/sports-capitale–sc/donner

Francis Bachand

Entraîneur Capitale Triathlon – Capitale Natation

La ligne d’arrivée, la mienne!

La ligne d’arrivée, la mienne!

L’accident a eu lieu il y a maintenant 18 mois. Le suivi à l’institut de réadaptation s’est terminé en mars et les bilans sont écrits. J’aurai eu la chance, durant ces longs mois, d’avoir une famille et une équipe incroyable à mes côtés.  Ma famille aura été le pilier de cette réadaptation. Ils auront placé, jour après jour, confiance et positivisme au premier plan. Médecins, neuropsychologue, ergothérapeute et physiothérapeute auront travaillé ensemble afin d’améliorer la suite de mon chemin et je leur en suis grandement reconnaissant. 

 

Un bilan final

Chaque jour, cette pensée me traverse l’esprit. Chaque jour, je me dis que je pourrais « ne plus être là ». L’accident m’aura retiré beaucoup de privilèges que l’on tient souvent pour acquis. Ma mémoire est sévèrement touchée et elle le restera. Les conséquences sont claires : elles affectent principalement la mémoire épisodique, et je dois l’accepter. La mémoire épisodique désigne le processus par lequel l’humain se souvient des événements vécus avec leur contexte. Pour simplifier, je peux très bien lire un article le mardi matin et le relire le vendredi, sans souvenir clair

Une autre conséquence de l’accident : mon énergie globale est grandement changée. Ça peut sembler banal et simple, mais croyez-moi, c’est une gestion constante. À titre d’exemple, une petite surcharge de sollicitation cognitive engendre des conséquences graves, voire dangereuses pour ma santé et ma sécurité. Par exemple, rouler en bordure de route à vélo dans un milieu urbain me demande une suranalyse constante et vide la « batterie » en 90 minutes ou moins.

Être à l’écoute de mes limites, prendre des notes claires, être proactif et prévenir une trop grande sollicitation cognitive font maintenant partie de mon quotidien.

 

Pas que du « négatif »

Certes, plein d’aspects de ma vie ont changé. Cependant, j’ai la chance de pouvoir conserver le sport. Je suis très content d’avoir cette sagesse et cet équilibre. Bien sûr, le sport ne se fera pas sans restrictions, mais rien ne m’empêchera de me trouver des objectifs réalistes qui me stimulent. En ce sens, mon objectif pour la saison estivale qui approche en sera un de courte distance : deux courses à pied de cinq kilomètres et un triathlon sprint!  Le travail des derniers mois aura développé chez moi plusieurs changements positifs. Je suis plus attentif aux autres, plus patient (pas toujours, que ma conjointe vous dira… ), plus ouvert aux changements et, surtout, je comprends plus que jamais l’importance du plaisir, et ce, à tous les niveaux.

 

La suite

Il y a plusieurs mois, ma neuropsychologue m’a demandé d’écrire une phrase que je pourrais me répéter lors de fatigue ou de moments plus difficiles. « Réfléchir reposé demande de lâcher prise dans les moments de fatigue ». Chaque jour, je m’efforce de me répéter cette phrase et par le fait même, lâcher prise avec l’aide de mon positivisme légendaire. La vision de la suite est très claire. Avoir des petits objectifs simples, mais réalisables. Sortir de ma zone de confort, et ce, le plus souvent possible.

Je tiens à profiter de cette tribune afin de remercier les membres de l’équipe de l’IRDPQ qui travaille sur le traumatisme crânien. Le professionnalisme et la patience dont ils ont fait preuve tout au long de ma réadaptation auront fait toute la différence pour moi.

Merci!

Francis Bachand

Diplômé – DAE Institut National du sport

Président fondateur Sports Capitale

Le plaisir et la paresse…

Le plaisir et la paresse…

Le plaisir et la paresse

La pandémie vous donne-t-elle l’excuse dont vous aviez besoin pour procrastiner et remettre votre entraînement à demain?

Les derniers mois de changements d’habitudes auront poussé plusieurs sportifs vers le plaisir et son essentialité. Le plaisir tiré du sport devrait, à mon sens, faire en tout temps partie de l’équation. Mais, chers amis, il faut faire attention à ne pas devenir paresseux et non structuré à l’effort.

Vous me direz que l’équilibre n’est plus là! Que sans l’objectif des compétitions, il est difficile de s’entraîner adéquatement. Pourtant, à la base, avoir un objectif mesurable devrait être suffisant pour vouloir s’améliorer.

Avoir du plaisir ne veut pas nécessairement dire ne pas se forcer ou ne pas avoir d’objectif. À titre d’exemple, l’Ougandais Jacob Kiplimo, avec un temps de 0 h 57 min 31 s au demi-marathon, a retiré du plaisir dans sa victoire. Ce plaisir n’était certainement pas sans souffrance! 😊

L’exemple est simpliste, mais il faut rester prudent et comprendre à quoi se rattache notre plaisir. Voici quelques idées afin de rester motivé :

  1. Avoir un objectif défini et mesurable. Par exemple, courir un 5 km en X temps.
  1. Avoir un objectif intermédiaire de rendement à moyen et court terme. Par exemple, s’assurer de compléter ses semaines d’entraînement.
  1. Se donner le temps et des objectifs réalistes (ce n’est pas toujours facile).
  1. Savoir ce qui nous rend heureux et s’assurer de le mettre à l’horaire. Par exemple, le côté social des entraînements de groupe.
  1. S’assurer d’avoir des phases de repos dans son plan et se gâter.

 

Le danger du plaisir non défini est de tomber dans une nonchalance et de ne pas se donner la peine de faire l’effort. Avoir un plan d’entraînement structuré reste une solide option afin de s’assurer un bel équilibre.

 

Bon entraînement, dans le plaisir!

Francis Bachand

Entraîneur Capitale Triathlon – Capitale Natation

Un nouveau circuit pour l’été 2022!

Un nouveau circuit pour l’été 2022!

Les Classiques Capitale se veulent une série de quatre courses officielles de 5 km. Les courses se tiendront en soirée, le dernier jeudi de chaque mois, de mai à août!

Le parcours sera plat et rapide! Chaque course sera chronométrée par Sportsats et fédérée. Ce sera l’occasion rêvée de venir vous mesurer entre amis!

L’accessibilité et l’ambiance 

Les courses s’adressent à un public de 14 ans et plus. Afin d’assurer une grande accessibilité géographique, elles se tiendront toutes au cœur de la ville de Québec.

Notre série de courses mise sur le dépassement et l’accessibilité. Soucieux de l’empreinte écologique, le club ne produira aucun matériel jetable, médaille ou t-shirt.

Chaque course sera chronométrée afin d’assurer le sérieux de la compétition et le dépassement de tous. Sur la ligne d’arrivée, nous offrirons une consommation à chacun des participants. Un moment unique, mémorable et accessible!

Inscrivez déjà les dates de nos quatre classiques dans votre agenda : 26 mai, 30 juin, 28 juillet et 25 août.

Pour plus d’informations : http://lesclassiquescapitale.com/   

 

Francis Bachand

Entraîneur Capitale Triathlon – Capitale Natation

La session d’hiver et les grandes nouveautés  

La session d’hiver et les grandes nouveautés  

La session d’hiver approche! Nous avons travaillé très fort afin de vous livrer une offre de service diversifiée et, surtout, des entrainements rassembleurs et uniques.

Le samedi matin bricks

Cet hiver, le bricks du samedi se tiendra plus tard en avant-midi, dans l’unique et incroyable Centre des sports de la base militaire de Valcartier. Nous profiterons ainsi de la piscine de 25 mètres et de la piste intérieure de 200 mètres. Tous les groupes d’âge seront réunis au même endroit, dans une ambiance rassembleuse et stimulante qui nous fera tous du bien! Évidemment, il sera possible de s’inscrire au combo natation-course, ou encore uniquement à la course à pied sur piste.

Entrainement à la carte maintenant disponible

Il sera possible, dès la deuxième semaine de la session d’hiver, de s’inscrire à un entrainement à la carte. Tu aimerais ajouter sporadiquement une natation ou encore inviter un ami? Ce sera possible et simple de le faire en en réservant et payant un seul entrainement. Évidemment, les plages horaires disponibles seront celles qui ne seront pas réservées par les inscriptions traditionnelles à la session.

Grande flexibilité avec le remplacement d’entrainements sans frais

Tu es inscrit à la session et, pour une raison quelconque, tu dois manquer un entrainement? Il sera désormais possible et facile de le reprendre en allant directement sur le site et en réservant gratuitement ta place pour une autre plage horaire, à une date précise. Le tout se fera sans frais et donnera une très grande flexibilité à nos athlètes.

La salle de vélo virtuelle

Même si la salle de vélo technologique se trouve à l’école secondaire Saint-Jean-Eudes, elle n’est pas réservée qu’aux étudiants. En effet, les mardis soir seront consacrés aux membres des clubs selon deux plages horaires, 17h30h et 18h45. La nouvelle salle est dotée de 10 bases d’entrainement Tacx et de 10 vélos de route. Les entraînements de groupe sont préparés avec le logiciel Perf Pro.

Avec cette nouvelle offre de services, nous vous avons écoutés et nous nous sommes adaptés. Les changements sont nombreux et démontrent la grande flexibilité de notre belle et grande structure privée.

Bon entrainement à toutes et à tous!

 

Francis Bachand

Entraîneur Capitale Triathlon – Capitale Natation

UN PROJET DE RECHERCHE UNIQUE

UN PROJET DE RECHERCHE UNIQUE

Les clubs Capitale ont la chance, pour les prochains mois, de collaborer avec l’entreprise BioTwin, qui participe à un projet de recherche unique. Impliquant quelques-uns de nos athlètes, ce projet sera échelonné sur quelques mois.

 

LA MISSION ET L’IDENTITÉ DE BIOTWIN

BioTwin est une entreprise en intelligence artificielle (IA) de Québec qui propose de bâtir le jumeau numérique d’une personne à partir de données biologiques et biométriques (montres connectées). Ce double numérique est mis à jour régulièrement et peut servir de référence de forme physique. Les résultats et les données peuvent orienter la sélection d’un plan d’entraînement et une sphère X de développement. Donc, BioTwin :

  • crée la plateforme d’intelligence artificielle et les analyses biologiques non ciblées;
  • y intègre vos données biologiques et biométriques;
  • crée votre jumeau numérique et le met à jour périodiquement pour un portrait de santé global, personnalisé.

 

PROJET PILOTE SPORT ET PERFORMANCE

Ainsi, trois fois par semaine, les athlètes participant à l’étude collecteront à la maison, grâce aux trousses d’auto échantillonnage fournies, quelques gouttes de sang, d’urine et de salive séchées sur papier buvard, selon des instructions simples et claires.

Les athlètes doivent également effectuer le partage anonymisé de données biométriques (Garmin ou Strava).

 

FAIRE PARTIE DE L’AVENIR

Faire partie de cette recherche est une chance unique. Les données seront utilisées par les entraineurs et contribueront à la recherche et au développement de nouveaux protocoles tests.

Nous vous donnerons des nouvelles du projet et vous présenterons quelques candidats dansles prochains mois! 😊

 

Francis Bachand

Entraîneur Capitale Triathlon – Capitale Natation

LA VISION CAPITALE POUR LA PROCHAINE ANNÉE

LA VISION CAPITALE POUR LA PROCHAINE ANNÉE

L’ASPECT SOCIAL PLACÉ DE L’AVANT

La pandémie aura eu un impact énorme sur nos contacts sociaux. Malgré une augmentation marquée de nos membres, plusieurs d’entre eux ne se connaissent pas. Le 6 à 8 mensuel refera donc son apparition. Chaque mois, les membres du club auront l’occasion de se retrouver afin de se rencontrer, sans la sueur. 😊

Avec la même intention d’augmenter la cohésion du groupe et de mettre son côté social à jour, les membres inscrits ont maintenant tous accès à un entrainement de musculation libre chaque mardi soir.

Mettre de l’avant l’aspect social ne veut pas dire que nous délaisserons le sérieux à l’entrainement. Il faut savoir quand souffrir et quand mettre le plaisir de l’avant. L’équilibre avant tout! 😊

 

LE DÉVELOPPEMENT

Dans les prochaines années, nous investirons autant d’énergie qu’avant à l’entrainement. L’objectif est simple : rendre chaque effort le plus payant possible.

Que l’on parle du volet jeunesse ou des volets adultes courte et longue distance, notre philosophie pour les prochaines années reste la même :

« Être en mesure de connaître personnellement chacun de nos athlètes nous permet de comprendre leurs besoins et d’ajuster notre approche en conséquence. Notre force réside dans les relations humaines, où les valeurs véhiculées sont le respect, le dépassement et le plaisir. Nous sommes un club privé qui demeure actuel en innovant sans cesse. Un club ACCESSIBLE À TOUS, peu importe le défi, l’âge et la vitesse»

 

UN CALENDRIER DE COMPÉTITION VARIÉ ET DÉFINI

Vous verrez rapidement en saison hivernale notre calendrier d’événements ciblés par le club. Un entraîneur sera présent à ceux-ci afin de donner l’encadrement requis.

Afin d’assurer une belle diversité et répondre aux besoins de tous, le calendrier ciblera :

  • 3 Coupe Québec
  • 2 triathlons longue distance
  • 1 compétition « plaisir »

Une forte présence dans six événements garantira une superbe ambiance et des relations humaines de grande qualité.

Bonne saison 2021-2022 à toutes et à tous!

Les options de la session automne en détails

Les options de la session automne en détails

La session débute le 20 septembre et voici les options disponibles pour les triathlètes, en plus des 15 plages horaires de natation par semaine.

 

COURSE DU SAMEDI OPTION SENTIER ET ROUTE

Les samedis sont ouverts à tous les niveaux. Pour le gang route comme pour le gang sentiers, le départ se fait du centre Le Saisonnier à Lac-Beauport à 9h. La technique et le développement de la VAM sont les deux objectifs clés de ces entraînements.  L’entrainement est offert aux jeunes de 6 à 17 ans et aux adultes.  Tous les membres adultes et 12 ans et + qui sont inscrits à 2 entraînements de natation et plus par semaine ont automatiquement accès à la course du samedi gratuitement.

 

LE VÉLO VIRTUEL ENSEMBLE À DISTANCE

La session d’automne en sera une de 10 semaines qui se tiendra du lundi 11 octobre au dimanche 19 décembre 2021. Les entraînements, en groupe sur Zwift, se font 2 fois par semaine le lundi et le jeudi.  Vous pourrez choisir le groupe de 6h30am, 12h00 ou 18h pour vos séances d’intervalles.

Parce que votre FTP à vélo n’est qu’une facette de votre personnalité, vous aurez une analyse complète de votre profil de cycliste pour débuter la session. Ensuite, même si les entraînements se font en groupe, ils seront programmés de façon individuelle pour chaque cycliste en fonction de sa courbe de puissance. Ma philosophie d’un bon entraînement par intervalles est qu’il doit être assez difficile pour créer une amélioration, mais toujours en gardant une marge de sécurité pour éviter les baisses de motivations, le surentraînement ou les blessures. L’équilibre avant tout. Aux plaisirs de pédaler avec vous. – Coach Phil

 

LE VÉLO EN SALLE DU MERCREDI SOIR

Les mercredis seront en mode vélo de groupe. Ils seront ouverts à tous à l’école Saint-Jean-Eudes. La nouvelle salle de vélo est dotée de 10 bases d’entrainement Tacx et de 10 vélos de route. Les entraînements de groupe sont préparés avec le logiciel Perf Pro. Les dates de session et les inscriptions sont à venir!

 

L’ENCHAINEMENT SWIM YOGA DU VENDREDI MATIN CÉGEP LIMOILOU

Une nouveauté dans l’offre de service du club! Le vendredi matin, vous aurez la chance de faire un entraînement de natation suivi d’une séance de yoga. Suite à vos entrainements de natation, je vous proposerai des cours de yoga structurés qui vous permettront d’assouplir et de renforcer votre corps au niveau musculaire et articulaire. La respiration consciente sera également de la partie pour maximiser les bienfaits de chaque posture. La pratique du yoga dans toute sa simplicité́ pour vivre le moment présent en relation avec soi-même ce qui favorisera une meilleure connaissance de soi dans le non-jugement et la bienveillance! Namaste Diane Dessureault

 

ACCÈS À LA SALLE DE MUSCULATION GRATUITEMENT

Tous les membres adultes et 12 ans et + inscrits à un entrainement avec nous ont automatiquement accès à la salle de musculation le mardi soir de 18h00 à 19h30. La salle de musculation est à l’école Saint-Jean Eudes. Bon moment de venir faire ta musculation et de mettre à jour le social. Un entrainement sera suggéré et affiché au mur chaque semaine

 

RENCONTRE INFO À PARTAGER

Nous tiendrons une séance d’information le mardi 7 septembre à 18h30. Ce sera alors le moment de venir prendre l’information sur la session à venir et visiter la nouvelle salle de vélo et salle de musculation. Bien que cette séance d’information s’adresse principalement aux futurs membres, elle est ouverte à tous! https://fb.me/e/WO1Ttp1T

https://capitalenatation.com/inscription-session-dautomne/

 

Francis Bachand

Entraîneur Capitale Triathlon – Capitale Natation

LA STRUCTURE SCOLAIRE CAPITALE NATATION ET TRIATHLON

LA STRUCTURE SCOLAIRE CAPITALE NATATION ET TRIATHLON

UN CHEMINEMENT SCOLAIRE

Nous travaillons depuis plus de deux ans sur une structure scolaire d’envergure, centrée sur les jeunes. Cette année, Sports Capitale compte dans son volet scolaire trois écoles de niveau primaire, une de niveau secondaire et une de niveau collégial.

 

LE PROFIL MULTISPORT ENDURANCE

À l’école Saint-Jean-Eudes, Capitale Triathlon et Capitale Natation offriront dès la rentrée scolaire un profil multisports d’endurance individuelle.

L’élève pourra donc, à chaque étape scolaire, développer des habiletés et découvrir des sports d’équipe, mais aussi individuels.

Pour chaque étape de l’année, un jeune passera 48 périodes en profil multisports. Sur ces 48 périodes, 32 seront divisées en deux groupes :

  • Groupe 1 : les sports d’équipe
  • Groupe 2 : les sports à développement individuel

De la natation, de la course à pied, du vélo et quelques options de dépassement seront au menu de la saison scolaire.

 

LE PARASCOLAIRE NATATION ET TRIATHLON 

Les options scolaires sont définies et les écoles, bien impliquées. Le chemin est clair et tracé pour un jeune qui décide de suivre ce développement.

PARASCOLAIRE PRIMAIRE

  • École Guillaume-Mathieu
  • École Vision Nord
  • Externat Saint-Cœur-de-Marie

PARASCOLAIRE SECONDAIRE

  • L’école Saint-Jean-Eudes

PARASCOLAIRE COLLÉGIAL

  • Collège Merici

 

LA FORCE D’UNE ÉQUIPE

La structure scolaire d’envergure de Sports Capitale est centrée sur les jeunes, offrant des options de développement pour chacun autour d’un pilier central, une équipe solide.

Bonne saison et bonne rentrée scolaire à tous!

Francis Bachand

Entraîneur Capitale Triathlon – Capitale Natation

La suite pour les clubs Capitale

La suite pour les clubs Capitale

DÉVELOPPER SON SPORT ET SON CLUB, UN PROJET À LA FOIS

Une nouvelle année approche pour les clubs Capitale! La dernière nous aura donné le temps de travailler sur plusieurs projets prévus pour 2022. Parce qu’on aime ça vous tenir au courant, on vous expose en quelques paragraphes les nouveautés des clubs Capitale. Attachez vos lunettes, y’a du stock!

 

L’OFFRE D’ENTRAÎNEMENT NATATION CONTINUE DE GRANDIR

Les volets jeunesse et adultes du club se développent à grande vitesse. Cet été, huit entraînements en eau libre et trois entraînements en piscine extérieure sont à l’horaire chaque semaine. En septembre prochain, le club offrira 18 plages horaires par semaine, et ce, dans trois bassins de Québec. Capitale Natation est maintenant un club fédéré et de belles et grandes annonces sont encore à venir!

 

LA SALLE DE VÉLO VIRTUEL CAPITALE TRIATHLON À L’ÉCOLE SAINT-JEAN-EUDES

Depuis un an, la salle de vélo virtuel est utilisée par les étudiants du profil Multisport de l’école Saint-Jean-Eudes! Dès octobre prochain, nous aurons un accès à des cours de soir, ouverts à tous! La salle est munie de 18 bases d’entraînement Tacx et de 10 vélos déjà montés. Plusieurs options s’ouvrent donc pour l’automne, soit des entraînements où vous pourrez apporter votre vélo ou en réserver un sur place.

 

LA CONTINUITÉ DU PROGRAMME PODIUM

Nous notons un SOLIDE engouement envers ce programme. Déjà, nous sommes à établir les bases du programme pour 2022. Dès le 10 septembre, les inscriptions ouvriront pour accueillir deux nouveaux athlètes.  Le programme de développement Podium est ouvert sur candidature annuelle et est exclusif à cinq athlètes sélectionné.es âgé.es entre 13 et 17 ans. Ces cinq jeunes ont la chance d’évoluer au sein d’une organisation privée et complète, soit Capitale Triathlon et Capitale Natation.

En terminant, nous annoncerons début juillet la plus grande nouvelle depuis notre fondation, il y a neuf ans! 😊

Il fallait rendre ces derniers mois productifs et je pense que l’équipe a réussi sa mission!

Bon été à tous!

 

Francis Bachand

Entraîneur Capitale Triathlon – Capitale Natation

Niveau 4 Institut national du sport

Sportif pandémique: comprendre pourquoi je m’entraine

Sportif pandémique: comprendre pourquoi je m’entraine

comprendre pourquoi je m’entraine

 Dans les derniers mois, la pandémie nous aura assurément rendus un peu plus antisociaux. Les heures passées seul sont nombreuses et les distractions sociales, trop peu présentes. Rencontrer de moins en moins de gens, c’est comme l’entraînement: moins tu en fais, moins tu en veux!

C’est important d’être «à l’écoute de ses émotions» et de les respecter. Il faut cependant savoir distinguer la lâcheté et les mauvaises habitudes du reste!

 

Les types de sportifs pandémiques

À la lumière des derniers mois, je peux cibler facilement deux types de sportifs pandémiques:

1.     Le sportif qui n’a pas besoin d’objectifs, de mesure ou de compétition pour s’entraîner. Depuis quelques mois, il est ultra discipliné. Il a beaucoup plus de temps seul et il le consacre à l’amélioration de sa forme physique. Rassurez-vous, cet individu représente environ 5 % à 10 % des sportifs.

2.     Le sportif qui suit et écoute ses émotions et qui, par manque d’objectifs, se perd dans un néant d’excès. Trop d’entraînements une semaine et aucun la semaine suivante. Il manque clairement de discipline, car originalement, il s’entraîne avec un objectif externe clair, qui se mesure face aux autres: la compétition.

 

Mais quel profil est à privilégier, et pourquoi?

Aucun! 😊 L’important, selon moi, c’est la conscience des deux possibilités. Posez-vous des questions afin de voir si votre motivation est la bonne. Est-ce que vous faites cet entraînement et ces dépassements pour vous et pour vous seul ou vous entraînez-vous pour l’apparence et ce que vous dégagez par rapport aux autres? Si la marque de votre cuissard est plus importante que votre bonheur et votre amélioration physiologique, il est peut-être temps d’y réfléchir!

Le fait d’avoir besoin d’un objectif de compétition ou d’un objectif mesurable n’est pas à proscrire. Mais il faut être en mesure de s’entraîner en son absence et, surtout, se questionner sur le plaisir qui se rattache à l’effort physique, sans la valorisation externe.

La santé (dans sa définition la plus globale) et le plaisir devraient guider votre choix, et ce, peu importe votre niveau et votre désir de dépassement.

Alors toi, pourquoi tu t’entraînes?

 

Francis Bachand

Diplômé DAE Institut National du sport

Fondateur et entraîneur | Capitale Triathlon – Capitale Natation

 

 

Mon FTP ne s’améliore pas, coach!

Mon FTP ne s’améliore pas, coach!

Mon FTP ne s’améliore pas, coach!

Le FTP (Functional Treshold Power) est devenu, avec les années, la mesure ultime et la référence. Mais est-ce logique et est-ce la seule mesure?

L’intérêt à connaître son FTP devrait être identique à celui de connaître sa PAM (puissance aérobie maximale). Il s’agit ici d’outils de mesure de progression ou de régression. Afin de bien relativiser, rappelons-nous simplement que le plus important déterminant de la performance dans les sports d’endurance, c’est la PAM 😊

Commençons avec un peu de terminologie afin de parler le même langage.

 

Le FTP 

En français, le FTP est le seuil de puissance fonctionnelle. Pour résumer, c’est la puissance moyenne sur un effort maximal d’une heure.

Le FTP correspond généralement à 72-77% de la PAM. Toutefois, cette façon de calculer votre FTP est à proscrire. Elle est vague et ne reflète pas le niveau d’aérobie. Il existe plusieurs méthodes, mais la plus connue demeure le test de 20 minutes et l’estimation de la puissance moyenne maximale.

FTP = 95% du résultat (+/- 3%)

 

La PAM

La PAM est d’une très grande utilité. Il s’agit de la puissance développée lors d’un exercice où la consommation d’oxygène par le système cardiorespiratoire est à son maximum (VO2max). Elle peut se mesurer simplement en réalisant un test progressif et maximal par paliers de 1 minute, ou encore, un test de puissance maximale sur 5 minutes.

 

As-tu travaillé ta puissance cet hiver?

Maintenant, selon ton profil cycliste, plusieurs « chemins » d’amélioration sont possibles. En effet, un cycliste débutant et intermédiaire verra son FTP s’améliorer rapidement, et ce, même si le travail avait comme cible la PAM. À l’inverse, un cycliste aguerri devra, en phase hivernale, miser sur une augmentation de la PAM afin de « lever le plafond » et laisser un peu de place pour l’augmentation éventuelle de son FTP.

Au printemps, lorsque les intervalles s’allongent et que leur pourcentage d’effort s’abaisse vers le FTP et le travail spécifique , il faut se donner le temps de faire la transition. Ce travail d’endurance, combiné à un bon travail ciblant la PAM en saison morte sera gage d’une amélioration notable, après quelques heures en selle! 😊

Bonne saison, les machines!

Francis Bachand

Entraîneur Capitale Triathlon – Capitale Natation

TRAVAILLER DIFFÉREMMENT

TRAVAILLER DIFFÉREMMENT

TRAVAILLER DIFFÉREMMENT

Après mon accident de vélo en août dernier, je suis parti de zéro, c’est le moins qu’on puisse dire : atrophie musculaire et perte de masse au maximum. Forcé de reprendre à la base, j’ai décidé que le plan sur 16 semaines présenté plus bas allait servir de mesure. J’ai donc noté mes données toutes les semaines et j’ai monitoré ma progression sur ces quatre mois.

Le plan testé aura été très différent qu’à l’habitude. Il avait comme cible la PAM mais aussi la puissance maximale pure. Le travail de cette dernière cible devait être fait à la perception de l’effort.

Valeurs de départ :

  • PAM estimée : 280 W
  • FTP estimé : 220 W

Évidemment, quand je parle de valeurs de départ, je fais référence au moment de ma reprise de l’entrainement et non au lendemain de l’accident! 😊

Les huit premières semaines se sont plutôt déroulées sur une base aérobie, donc une reprise des sensations et du volume à très basse intensité. Une fois la fondation solide, je me suis permis les tests requis :

  • Une PAM à 302 W
  • Un FTP estimé à 228 W

Sur des mésocycles de cinq semaines, trois blocs précis ont été structurés :

Quantité : Répéter un maximum de fois une répétition d’une durée X pour un MAXIMUM de répétitions.

Qualité : Répéter un maximum de fois une répétition d’une durée X pour un MINIMUM de répétitions.

Puissance maximale : Entraînement fait en puissance maximale sans données connues, donc à la perception de l’effort. Protocole de 14 jours intensif de l’Université de la Californie.

Les résultats finaux sont somme toute impressionnants. Les tests ont été faits après une semaine de récupération :

  • PAM : 321 W
  • FTP estimé : 260 W

À la lumière de ces 16 semaines, la plus grande amélioration aura été faite lors du protocole de puissance maximale de deux semaines. Évidemment, cette filière énergétique n’est pas souvent travaillée dans les sports d’endurance, ce qui explique probablement le résultat.

Je ne suis pas fan de la recette miracle. Le constat que j’ai fait de ces dernières semaines me confirme que la puissance pure est souvent oubliée, mais qu’elle ne devrait pas l’être. Le cliché du triathlète qui s’entraine en endurance et toujours dans la même zone refait donc surface.

La perception de l’effort est parfois très surprenante et les gains s’y rattachant le sont tout autant.

Alors, c’est peut-être le moment de sortir de votre zone de confort?

Francis Bachand

Entraîneur Capitale Triathlon – Capitale Natation

LE DÉVELOPPEMENT MULTISPORT : UNE SÉRIEUSE OPTION POUR LES JEUNES

LE DÉVELOPPEMENT MULTISPORT : UNE SÉRIEUSE OPTION POUR LES JEUNES

UN CHEMIN DIFFÉRENT GUIDÉ PAR LA VIARIATION

Dans mon dernier article, je parlais de la clé du succès dans un sport à développement tardif : la variation. Pourquoi se surspécialiser en bas âge dans un sport à développement? Pourquoi ne pas miser davantage sur les aptitudes physiques et physiologiques que l’on acquiert dans la diversité?

Premièrement, il faut savoir que le plus grand taux d’abandons dans le sport survient entre la fin du secondaire et l’entrée au cégep. Est-ce dû à une spécialisation trop rapide? Est-ce que la grande charge d’entraînement spécifique contribue à décourager l’athlète? Est-ce que le nombre prématuré de répétitions, et peut-être des répétitions mal réalisées, amène des blessures?

 

LE DÉVELOPPEMENT MULTISPORT : UNE SÉRIEUSE OPTION POUR LES JEUNES

Le cadre sportif scolaire est très important pour nos jeunes. Le profil multisport englobe le développement des habiletés d’un jeune et lui permet de toucher à plusieurs sports. Le jeune peut ainsi découvrir ce qu’il aime et ce qu’il aime moins.

Le profil multisport de l’École secondaire Saint-Jean-Eudes offrira, dès septembre prochain, une option plus qu’intéressante pour le développement sportif des jeunes. L’école travaillera de concert avec Capitale Triathlon et Capitale Natation pour proposer une option multisport d’endurance individuelle.

L’élève pourra donc, à chaque étape scolaire, développer des habiletés et découvrir des sports d’équipe, mais aussi individuels. L’enseignant du profil, M. Pascal Chabot, évaluera les habiletés sportives des jeunes et les développera. Il sera secondé par Francis Bachand, diplômé de l’Institut national du sport, et par Anthony Léveillé, diplômé de l’Université Laval en intervention sportive, qui offriront l’encadrement requis dans les sports individuels.

Pour chaque étape de l’année, sur une moyenne de quatre cycles scolaires de 20 jours, un jeune passera 48 périodes en profil multisport. Sur ces 48 périodes, 32 seront divisées en deux groupes :

  • Groupe 1 : les sports d’équipe
  • Groupe 2 : les sports à développement individuel

De la natation, de la course à pied, du vélo et quelques options de dépassement seront au menu de la saison scolaire.

Avec le profil multisport, les élèves auront tout le loisir de se développer à leur rythme, et dans le plaisir.

Pour lire mon dernier article sur le développement des athlètes, c’est par ici!

https://capitaletriathlon.com/2020/01/21/ralentir-developpement-specifique/

 

Francis Bachand

Diplômé de l’Institut national du sport — Fondateur Capitale Triathlon et Capitale Natation

 

 

Se faire dire quoi faire!?

Se faire dire quoi faire!?

 Se faire dire quoi faire!?

Bon, tu t’entraines depuis quelques années déjà et une constante revient invariablement : tu as besoin de te faire dire quoi faire.

À chaque entrainement, tu cherches la « twist » menant au succès. La formule mathématique qui te rendra meilleur.e! Mais si cette formule n’existait pas? Si cette formule était, en fait, une recette de variables et de changements? Rassure-toi, je ne ferai pas de référence à Ricardo dans cet article. 😊 Prenons, par exemple, au hasard… le vélo. (Ok, j’avais une chance sur trois de tomber sur un bon sport.) Combien de fois t’es-tu assis sur le vélo afin de faire un entraînement d’intervalles à la perception de l’effort?

 

La perception de l’effort, tu connais?

Selon Borg et Neely (Borg et Neely, 1992), la perception de l’effort correspond à la sollicitation d’un ensemble de systèmes et de processus sensoriels s’intégrant en une perception générale de l’effort. Elle inclut la sensation de tension et de douleur dans les muscles actifs et les articulations, l’essoufflement, les battements du cœur et la sudation. Cette perception intègre les informations provenant de nombreux signaux (Borg, 1998). Elle est définie comme l’intensité subjective d’effort, d’inconfort, de pénibilité qu’a le sujet en réponse à des stimuli lors de l’exercice physique, et correspond à un niveau de pénibilité.

 

Assez spéculé!

Pour un entraineur, c’est impératif de connaitre les « vraies » valeurs maximales de son athlète. L’idéal reste donc d’accorder du temps et de tester différentes façons de se mesurer. Dans les dernières années, j’ai fait un « petit test » avec une multitude d’athlètes. Le protocole est fort simple :

1 minute à générer un maximum de puissance sans les données (à l’aveugle)

Contre

1 minute à générer un maximum de puissance prescrite. L’athlète a alors accès à ses données et sait ce qu’il est possible de générer comme puissance critique sur 1 minute.

Le résultat? Dans 98% des cas, l’athlète privé de données (donc selon la perception) a obtenu un résultat supérieur à ce qu’il « aurait » dû faire.

 

en conclusion 

Alors, que tu intègres un bon bloc de quelques semaines de perception de l’effort ou que tu fasses un entrainement occasionnel sans tes fameuses données prescrites, nous te conseillons ardemment de renouer avec ces sensations qui, trop souvent, sont mises de côté.

Bonne souffrance!

 

 

Francis Bachand

Entraîneur Capitale Triathlon – Capitale Natation

Êtes-vous lâches? 😊

Êtes-vous lâches? 😊

Êtes-vous lâches? 😊

La pandémie vous donne-t-elle l’excuse dont vous aviez besoin pour procrastiner et remettre votre entrainement à demain?

C’est ironique, mais la plupart des gens ont plus que jamais le temps de penser à eux. Privés de restaurant, sortie au cinéma et soirée entre amis, ils se tournent, naturellement, vers eux-mêmes.

Vous me direz que l’équilibre n’est plus là! Que sans l’objectif des compétitions, il est difficile de s’entrainer adéquatement. Eh bien, voici… Ne devriez-vous pas être en mesure de vous faire souffrir à l’entrainement, et ce, sans compétition? En fait, avoir un objectif mesurable devrait être suffisant pour vouloir s’améliorer. Le faire pour sa santé et par plaisir aidera encore plus.

Le fait de vous priver vous fait apprécier davantage ce que vous avez. La pandémie et la privation qu’elle amène devraient vous faire voir le côté positif de la situation. Je vous conseille donc de tourner le tout à votre avantage. C’est peut-être même le temps de travailler la faiblesse que vous repoussez depuis longtemps.

Je vous recommande donc de cibler cette faiblesse et de l’attaquer avec un objectif que vous pourrez mesurer au début et plus tard dans la sason. L’objectif mesurable n’a pas besoin d’être une qualification pour les Jeux olympiques! 😊 Améliorer son temps sur un 5 KM pourrait faire le travail!

Je peux vous assurer une chose : l’équilibre que vous avez « perdu » ne se trouve certainement pas dans le sac de chips! 😊 Gardez en tête qu’un jour, tout ça sera derrière nous. Vous aurez des objectifs de compétition et vous serez motivés à fond. Les actions que vous posez en ce moment vous aideront à bien progresser et vous tiendront loin des blessures lors de la reprise.

 

Bon entrainement et rappelez-vous… on garde le focus!

 

 

Francis Bachand

Entraîneur Capitale Triathlon – Capitale Natation

Derrières les derniers mois, il y a trois équipes

Derrières les derniers mois, il y a trois équipes

L’Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ)

Vous le savez, la dernière année n’aura pas été de tout repos. Petit bilan de santé : il me reste globalement deux opérations à l’horaire. Par la suite, je ne serai pas trop loin du fameux retour progressif! Il faut faire preuve de patience, de résilience, mais il faut surtout faire confiance aux professionnels. Ça peut paraitre spécial, mais la COVID m’aura aidé… Elle m’aura aidé à bien me reposer, à tester mes capacités et à tranquillement revenir à la normale. À guérir intelligemment!

Passer à l’IRDPQ chaque semaine, ça veut aussi dire avoir la chance d’être suivi par une équipe de spécialistes des plus solides et dévouées. Cette équipe constituée de médecins, physiatres, neuropsychologue physiothérapeutes, et ergothérapeute m’aura fait pleurer, à quelques reprises, par son attention, son écoute et son professionnalisme.

L’Institut national du sport (INS)

Ironie du sort, je graduais, début décembre 2019, de l’Institut national du sport. Le cours est maintenant terminé depuis plusieurs mois et cette graduation, significative, aura été reportée quelques fois à cause de la pandémie. Ce Diplôme avancé en entrainement (DAE) a été l’occasion d’échanges incroyables avec des passionnés de sport. Pour plusieurs entraineurs, le niveau 4 est sans nul doute celui qu’ils souhaitent acquérir… et enfin, c’est réussi pour moi. Merci à l’équipe d’enseignants qui ont pris le temps de nous transmettre leur expérience. Les notions acquises seront une référence pour moi et mes projets futurs.

L’équipe d’entraineurs et athlètes des deux clubs

Être absent rime inévitablement avec remplaçant. L’équipe de Capitale Natation | Triathlon aura, dans les derniers mois, augmenté sa notoriété en mettant en valeur le talent de ses membres. Je ne vous les nommerai pas tous personnellement, sauf une, ma conjointe et fidèle acolyte des 18 dernières années, Genevieve Lavallée. Si vous regardez les clubs aujourd’hui et vous vous dites que tout va bien, vous le devez en majeure partie à cette grande dame qui a toujours cru en nous tous.

Pour terminer… ou commencer !!!

À l’aube de 2021, faites-vous plaisir et donnez-vous des objectifs à moyen et long terme. Assurez-vous qu’ils soient motivants et réalistes, et ainsi vous resterez vivant. Il faut regarder la prochaine année avec espoir, les amis. L’année ne sera probablement pas parfaite comme avant, mais je vous parie un vieux 2 qu’elle sera mieux que 2020!

Joyeuses fêtes à tous!

Francis Bachand

Entraîneur Capitale Triathlon – Capitale Natation

Un club, ça sert à quoi?

Un club, ça sert à quoi?

Un club, ça sert à quoi?

 

Avoir des objectifs, c’est une chose. Se donner les moyens de les atteindre en est une autre. Devenir membre d’un club peut parfois être stressant. Vais-je être assez rapide? Vais-je bien m’entendre avec le groupe? Voici les principaux avantages à s’inscrire dans un club, quel qu’il soit!

Le côté social 

On le sait, entrer dans un nouveau groupe peut être stressant. S’entraîner avec des gens de tous les niveaux aussi. Rassurez-vous: normalement, il ne faut pas plus de deux entraînements pour bien s’intégrer et, même, se faire un ou une bonne amie! Au fil des années, je suis toujours impressionné de voir les relations qui se créent au fil des entraînements et des activités.

Le dépassement 

Les entrainements de groupe ont fait leurs preuves depuis plusieurs années. Le simple fait d’avoir «rendez-vous» avec d’autres membres aide à combattre la procrastination. Effectuer l’entraînement en groupe vous fournit l’aide et la motivation tant recherchée.

L’expertise des entraîneurs 

Avoir un plan d’entraînement à exécuter est souhaitable. Les entraîneurs sont une ressource qualifiée, accessible et ouverte. Que vous soyez à un entraînement ou à une compétition, vous aurez accès à tout ce réconfort et cette expérience. 😊

Les partenaires

Les partenaires sont présents et chouchoutent les membres. Qu’on parle d’un bon café ou encore de partenaires spécifiques tels une marque de vélo ou un détaillant, ils vous proposeront des rabais importants grâce à l’entente avec le club et fourniront un solide service!

Les compétitions 

Le club se regroupe lors de plusieurs compétitions. La tente et les fanions deviennent alors un point de rassemblement où vous pouvez poser vos questions d’avant-course, mais aussi relaxer et célébrer vos performances après l’événement.

En somme, devenir membre d’un club, c’est s’assurer d’avoir accès à ce qu’il vous manque ou ce que vous recherchez dans votre vie sportive. Que vous ayez besoin de coaching ou encore d’un milieu stimulant et amical, vous y trouverez assurément votre compte!

Bon entrainement… ou bon 5 à 7! 😊

 

 

Par Francis Bachand

Fondateur et entraîneur – Capitale Triathlon – Capitale Natation 

Ta motivation

Ta motivation

Sur quoi miser en cette période d’incertitude

En avril dernier, j’écrivais un petit article sur la motivation à l’entrainement; vous le devinerez, c’est encore à propos. Mon avis sur un scénario d’avenir : trouve une course comme objectif 2021 et fonce sur tes faiblesses. Il faudra faire preuve de motivation et de résilience. Il s’agit selon moi de la meilleure façon de passer à travers les prochains mois d’incertitude.

Il ne reste pas grand-chose que nous puissions contrôler, mais l’entraînement reste et restera un facteur déterminant pour notre santé physique et mentale. Voici quatre façons de contrôler l’incontrôlable 🙂.

Pour faciliter la reprise :

  • Conserver un plan de musculation simple et complet. Si tu n’en avais pas, c’est le bon moment de commencer!
  • Conserver un sport de transfert qui reste praticable malgré la situation. La course à pied intégrée progressivement est à mon sens une valeur sûre.
  • Se donner des objectifs clairs et mesurables. Malgré l’absence de l’entraîneur ou de compétition, cible des objectifs mesurables et réalistes.
  • Devenir meilleur, c’est aussi s’entraîner en ayant un objectif automesurable. Tes jambes, ton cerveau, ta motivation, ton chrono.

Pour terminer, ne tombe pas dans le négatif en te donnant comme défaite que c’est de la faute de la pandémie. Oui, elle a le dos large, mais optimalement, ta meilleure option reste l’entraînement et un minimum de discipline.

Francis Bachand

Entraîneur Capitale Triathlon – Capitale Natation

Le Plan BLOC 3.0

Le Plan BLOC 3.0

LE PLAN BLOC VERSION 3.0

Le plan BLOC est déjà, depuis trois ans, bien implanté dans le monde du triathlon. Quelques centaines de triathlètes ont fait confiance à la structure, et avec raison. 😊

Mais quelle est la suite? Mon mentor et bon ami Alex Sereno me disait souvent : « What’s next, coach? » Comment arriver à créer un plan d’entraînement en se rapprochant le plus possible du coaching privé?

 

PROTOCOLE D’ANALYSE

Depuis plus de quatre ans, je travaille sur une formule et un système d’analyse physiologique. L’objectif est simple : déterminer votre profil d’athlète à l’aide de trois tests physiologiques réalisables chez vous, avec peu de matériel.

Donc, une personne qui adhère au plan BLOC se voit d’abord attribuer deux semaines d’entraînement. Tout le monde passe par ces deux semaines. Elles serviront à cibler les faiblesses de l’athlète et, par la suite, lui attribuer les quatre bons blocs de 10 semaines. Pourquoi travailler votre endurance si celle-ci fait partie de vos forces? Avec un profil physiologique simplifié et complet, nous saurons exactement quoi travailler. Nous ciblerons vos faiblesses. Le gain sera alors exponentiel.

 

DES TESTS

Les tests utilisés sont la puissance critique sur 1 et sur 20 minutes, la VAM et l’indice d’endurance à la course à pied. Les résultats seront l’indicateur de vos forces et de vos faiblesses. Il sera alors simple de vous attribuer l’un des 36 plans BLOC possibles, ciblant des améliorations physiologiques différentes et une progression différente.

Encore une fois, l’équipe du plan BLOC prend le chemin le plus long. Pas question de faire un plan écourté de 16 ou 20 semaines. Pourquoi? Trop de risques de se blesser par manque de progression et manque de temps pour bien développer chacune des qualités à améliorer.

Le plan sera lancé en français et en anglais dès le 4 janvier 2021. Il sera cependant disponible dès le mois de novembre. Les athlètes qui feront l’achat avant le temps des fêtes se verrons offrir le plan BASE menant au début de plan BLOC et 15% de rabais. 

Francis Bachand

Entraîneur Capitale Triathlon Capitale Natation

ÊTRE OUVERT À APPRENDRE

ÊTRE OUVERT À APPRENDRE

ÊTRE OUVERT À APPRENDRE

Mes connaissances en matière de commotion et traumatisme étaient plutôt limitées. Provenant d’un sport d’endurance sans contact, les accidents sont plutôt rares et c’est bien ainsi. Comme entraîneur, j’aime bien apprendre de chaque situation. Pour tout vous dire, étant directement touché par cette blessure sournoise, je me considère donc comme un sujet d’expérience afin de vous en parler aujourd’hui.

Le jour de l’accident, une collision avec une voiture et une chute à 50 KM / heures. Résultat simplifié; une fracture du crâne menant à un traumatisme crânien modéré, fracture de la clavicule et de l’omoplate et les multiples contusions.

Quand il y a une hospitalisation de 13 jours et un passage à l’institut de réadaptation de 6 jours, c’est que les conséquences n’étaient pas négligeables. La réhabilitation apporte son lot de travail. Pour une rare fois, le travail devant moi sera moins physique et plus cérébral. C’est quoi un traumatisme crânien célébrable (TCC) modéré? Les traumatismes graves et modérés sont très souvent caractérisés par des fractures du crâne et des pénétrations pouvant causer une hémorragie (saignement au cerveau), un œdème cérébral (enflure au cerveau) et des dommages aux tissus nerveux. La commotion cérébrale, quant à elle, correspond à un traumatisme crânien léger. C’est la gravité du TCC qui détermine, en bonne partie, la durée et le degré de guérison. Il faut penser à une guérison sur plusieurs mois, pour les TCC modéré et sévère. La plupart des personnes qui ont un TCC modéré ou sévère restent avec des troubles de l’attention, de la difficulté à se concentrer, des pertes de mémoire et sont plus sensibles à la fatigue.

Le travail en Neurologie, en ergothérapie et en Physiothérapie est nécessaire et prenant. Que nous parlions de concentration, de focus ou d’étourdissements, il faut faire preuve de patience, de respect des différents protocoles de retour surtout de résilience.

Après un accident, la situation nous rend plus sensibles aux jugements et aux regards des autres. Les gens restent polis, mais je sens qu’il analyse le degré de l’impact. Même avec un TCC, je me rends bien compte que mon entourage me regarde différemment et essaie de m’épargner avec leurs questions. En toute sincérité, je suis habituée comme entraîneur de m’occuper des athlètes, mais pas l’inverse. Le TCC reste un mystère et unique à chaque victime, mais chose sûre, je me servirais des prochaines semaines afin de parfaire mes connaissances sur ce sujet trop souvent négligé dans notre sport.

 

Porter votre casque les amis et bon entraînement! 

Francis Bachand 

 

La différence du programme développement Podium

La différence du programme développement Podium

La différence du programme développement Podium

Vous vous en doutez peut-être, il faut plusieurs années pour former un excellent athlète. Et quand on y réfléchit bien, former un triathlète ne devrait pas être une course. Développé par Capitale Triathlon, le programme Podium est unique et basé sur le développement des jeunes à long terme. En moyenne, un triathlète canadien atteindra les Jeux olympiques à l’âge de 26 ans. Le programme Podium assure donc des objectifs réalistes et un suivi personnalisé pendant toutes ces années entre un entraineur et un jeune.

La structure actuelle de notre sport pousse les jeunes à s’entrainer dans des clubs scolaires, du secondaire à l’université. Malheureusement, à chacun des paliers scolaires, l’athlète devra changer d’entraineur ou de structure. Seriez-vous en mesure de me dire quelle université un jeune triathlète olympique a fréquentée? C’est impossible car, à ce niveau, les athlètes font tous le choix d’un encadrement personnel.

 

MUSCULATION ET PLAN PERSONNALISÉ

Chez Capitale Triathlon, notre vision est différente. Nous faisons annuellement une sélection de quatre à huit jeunes. Ceux-ci ont accès à un plan privé et à TOUS les entrainements des deux clubs, Capitale Triathlon et Capitale Natation. Cela représente une possibilité de 15 séances de groupe par semaine, dont 11 en piscine. Bien bâtir la fondation, c’est plus qu’important. C’est pourquoi chacun des athlètes est suivi par un entraineur et a un plan de développement musculaire préparé par la kinésiologue Evelyne Blouin.

Notre différence passe aussi par le chemin à suivre. De ce fait, nous encourageons les jeunes du programme à cibler d’autres sports et à y participer activement. À tire d’exemple, nous encouragerons un jeune qui décide de s’investir dans le ski de fond, la natation ou même le basketball. Afin de bien planifier son année sportive, un plan annuel sera établi entre son entraineur et lui.

 

FINANCEMENT

Le programme est autofinancé par la vente de café Barista Podium. Le jeune athlète a ainsi la possibilité de recueillir le total des frais annuels de 1500$. Trois activités-bénéfices sont organisées dans l’année pour que les deux clubs puissent amasser des fonds pour les jeunes.

Pour en savoir plus sur le programme PODIUM, cliquez sur ce lien :

 

https://capitaletriathlon.com/wp-content/uploads/2020/07/Programme-PODIUM.pdf

Du vélo pour tous cet automne

DES ENTRAINEMENTS SUR ZWIFT

La saison de vélo intérieur approche à grands pas! Nous avons, dans les derniers mois, travaillé sur des options complètes qui plairont à tous. La saison morte, c’est souvent le bon moment pour travailler les points faibles. Les entraînements peuvent être faits en groupe dans les rencontres Zwift ou de façon autonome et au moment de votre choix. Deux fois par semaine (lundi et jeudi), les intervalles vous assureront du travail de qualité et une progression-clé.

Le plan d’entrainement est conçu par coach Phil. Les séances seront différentes et structurées selon la période de la saison pour que vous soyez fin prêt pour la saison de compétition 2021.

Chaque athlète verra son profil cycliste analysé et recevra des entrainements en fonction de son FTP ET de sa capacité anaérobique. Que vous soyez sprinteur, grimpeuse ou une machine d’endurance, vos jambes seront sollicitées en fonction de leurs forces. S’entrainer à la bonne intensité n’aura jamais été aussi vrai!

L’OPTION À DISTANCE

Nous avons élaboré un plan solide et nous nous sommes assurés que chacun des athlètes pourra le suivre. Chaque lundi et jeudi, trois rencontres dans Zwift (meet up) auront lieu: un le matin, un le midi et un dernier en soirée. Ces trois options vous permettront de vous entraîner avec le club à distance, mais il sera également possible de le faire en solo selon votre horaire personnel.

L’OPTION EN GROUPE DANS LA NOUVELLE SALLE VIRTUELLE

L’école secondaire Saint-Jean-Eudes propose un volet triathlon depuis un an. Ce n’était qu’une question de temps avant qu’une salle de vélo virtuelle voie le jour.

La salle sera disponible pour notre club dès le mercredi 12 octobre. Elle sera équipée de huit bases d’entrainement et de huit vrais vélos. Afin de répondre au besoin de tous, 12 vélos de spinning avec wattage seront également à la disposition des athlètes. Il sera donc possible d’accueillir 20 athlètes en même temps (avec distanciation physique). Vous aurez droit à deux plages horaires les mercredis soir. Évidemment, un cours jeunesse est aussi à l’horaire afin d’assurer un bon maintien des acquis chez nos jeunes.

Alors que vous cherchez des entrainements à distance ou en groupe, nous avons construit des options pour vous aider à vous dépasser et vous améliorer. Le mois d’octobre sera le mois de lancement des options vélo. En attendant, profitez au maximum des dernières semaines à l’extérieur!

Attache tes lunettes, y’a du stock!

DÉVELOPPER SON SPORT ET SON CLUB, UN PROJET À LA FOIS

 

Une nouvelle année approche pour Capitale Triathlon! La pause de trois mois nous aura donné le temps de travailler sur plusieurs projets prévus pour 2021. Parce qu’on aime ça vous tenir au courant, on vous expose en quelques paragraphes les nouveautés des clubs Capitale. Attachez vos lunettes, y’a du stock! ?

 

HARMONISATION DE L’IMAGE

 

La dernière année aura marqué l’arrivée du petit frère, Capitale Natation. Cette combinaison fait des clubs Capitale une solide structure privée au Québec. De facto, une harmonisation des deux sites web et des deux logos s’imposait. On vous présentera en août prochain l’évolution du logo Capitale Triathlon et Capitale Natation. On vous donne un petit indice: CT et CNNC. ? C’est donc le 17 août que nous lancerons le nouveau site web et la nouvelle image de marque!

 

UNE SALLE DE VÉLO VIRTUEL CAPITALE TRIATHLON À L’ÉCOLE SAINT-JEAN-EUDES

 

Vous avez sûrement vu passer la nouvelle: dès octobre, nous aurons, en plus de la piscine de 25 mètres, une superbe salle de vélo virtuel munie de 10 bases d’entraînement Tacx et de 10 vélos déjà montés. Plusieurs options s’ouvrent donc pour septembre prochain, soit des entraînements où vous pourrez apporter votre vélo ou en réserver un sur place!

 

UN PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT POUR LE VOLET JEUNESSE

 

Le programme de développement Podium est ouvert sur candidature annuelle et est exclusif à cinq athlètes sélectionné.es âgé.es entre 13 et 17 ans. Ces cinq jeunes auront la chance d’évoluer au sein d’une organisation privée et complète, Capitale Triathlon et Capitale Natation.

La genèse du programme est la structure privée qu’offrent Capitale Triathlon et Capitale Natation. Cette structure deviendra le fil conducteur du développement du jeune athlète. On lui évitera ainsi les changements de structure scolaire, de programme et la démotivation qu’ils engendrent.

 

UNE OFFRE DE SERVICE SIMPLIFIÉE ET UNIFORME

 

Dès septembre, vous remarquerez quelques changements dans l’offre de service Capitale Triathlon et Capitale Natation. Nous avons fait un énorme travail afin de favoriser les athlètes qui s’inscriront aux forfaits annuels. D’ailleurs, ceux-ci auront droit au plan BLOC de 40 semaines gratuitement!

 

LES MEMBRES AVANT TOUT!

 

Afin de canaliser notre énergie sur les membres actifs des clubs Capitale, des frais de membre annuels verront le jour en septembre 2020. Rassurez-vous, le montant de 54$ par an vous donnera droit à un t-shirt, un casque de bain et les codes promo chez nos différents partenaires. La raison? Le contrôle et la redevance! Nous voulons favoriser nos athlètes. Les partenaires du club sont très actifs et les rabais sont de plus en plus importants.

Il fallait rendre ces trois mois productifs et je pense que l’équipe a réussi sa mission!

Bon été à tous!

 

Francis Bachand

Entraîneur Capitale Triathlon Capitale Natation

Niv 4 Institut National du sport

Ta saison est à l’eau ?

Ta saison est à l’eau ?

 Une saison de développement!

Tu angoisses face à ta saison de triathlon qui est fort probablement à l’eau?  C’est peut-être l’occasion de faire les choses différemment. De le faire mieux et de te donner le temps de bâtir une base solide.

Bon j’entends déjà les puristes me dire « oui, mais on ne sait pas encore si l’humanité va survivre alors ce n’est pas le moment de penser à toi » et bien nous sommes triathlète donc de loin, supérieurs à l’humanité. ?

 

Contrôler le contrôlable

Il ne reste pas grand-chose que nous puissions contrôler, l’entraînement reste et restera un facteur contrôlable. Voici 3 façons de bien contrôler l’incontrôlable 🙂 :

  1. Ne tombe pas dans la défaite facile du « tracas humanitaire » pour ne pas t’entraîner et t’ouvrir une bouteille de vin chaque soir comme si c’était le dernier. Un jour, tout le monde reprendra les courses, toi aussi. Assures toi d’être prêt.
  2. Faire les choses de façons différentes et miser sur ce qu’on n’a jamais fait est gage d’amélioration. Change ta recette et je te prédis ta meilleure saison en 2021.
  3. Devenir meilleure, s’est aussi s’entraîner en ayant un objectif auto mesurable. Tu dois être en mesure de vouloir courir ton 5 KM en 19 minutes, sans personne. Tes pattes, ton cerveau, ta motivation, ton chrono.

 

Revoir ses objectifs

En résumé, revoir ses objectifs et développer ses faiblesses progressivement me semble un très bon plan. Faire preuve de flexibilité…c’est  pas seulement musculaire!

Bon allez les triathlètes, à l’entraînement…et ne me dites pas que vous n’avez pas le temps ?

 

Par Francis Bachand

Fondateur et entraîneur – Capitale Triathlon

 

Lancement du CNNC, le premier club de natation non compétitif au Québec!

Chaque année, environ un tiers des sportifs de 10 à 17 ans abandonnent la pratique d’au moins un sport, le plus haut taux d’abandon se produisant vers l’âge de 11-12 ans. Sept adolescents sur dix tournent le dos au sport à l’âge adulte, dont deux fois plus de filles que de garçons, selon le programme éducatif Respect et Sport.

Selon les recherches de Kino Québec, les blessures ne sont pas la cause première d’abandon. Ce serait plutôt le sentiment de ne pas être à la hauteur et la baisse des performances découlant de blessures.

MAINTENANT, PARLONS NATATION

Ce n’est plus vraiment un secret, nous avons lancé Capitale Natation il y a maintenant six mois. Le club est jeune, dynamique, mais surtout différent (entre autres, grâce à l’analyse vidéo sous-marine et au coaching). Ce service parle beaucoup aux adultes. De facto, nous voulons un club complet qui réunira jeunes et adultes. Donc, à la question: qu’est-ce qui s’en vient? Voici la réponse.

Nous lancerons en septembre le CNNC, le premier club de natation non compétitif au Québec. L’idée de lancer ce club nous est venue d’un long questionnement. Loin de vouloir démoniser la compétition, nous désirons lui retirer un peu de son importance.

 

LA PRESSION… OU PAS

À la suite de nos recherche, un dénominateur commun nous a frappés : les nageurs sont tous poussés vers la compétition et la pression est énorme. L’attention dans les clubs est mise sur les meilleurs nageurs. La pression de performer, l’obligation de se comparer et le stress qui s’y rattache pèsent sur les athlètes. Par ailleurs, une fois que le jeune a réussi son junior 10, au Québec, aucune structure non compétitive ne lui est proposée. Il entre dans le moule et doit suivre la parade du chronomètre.

Soit dit en passant, nous sommes très conscients que les compétitions sont une étape dans le développement d’un athlète. La création du CNNC viendra simplement ajouter une option différente dans un paysage qui peut varier. Nager pour le plaisir de s’améliorer, nager pour battre ses propres temps.

Croyez-vous qu’il est possible de développer un nageur aussi performant sans ces contraintes externes? Nous y croyons fortement.

 

NOTRE STRUCTURE

Nous organiserons deux fois par année une compétition optionnelle pour tous nos nageurs. Elles serviront de motivation pour nos jeunes et nos adultes. Elles seront intra-muros et ne seront aucunement obligatoires.

La vision de coaching de Capitale Natation restera la même : deux entraîneurs présents, actifs et dynamiques lors des séances. Les entraînements auront comme objectif la vitesse et la technique, mais on ne vous donnera pas notre recette! ?

La première session débutera le 14 septembre 2020 et se déroulera dans cinq différents bassins de Québec, selon 13 plages horaires variées.

Finalement, nous laisserons tout simplement nos jeunes être des enfants. Après tout, le sport est un loisir. Ces jeunes n’atteindront probablement jamais les Jeux olympiques, alors que le plaisir associé à la pratique sportive les accompagnera toute leur vie.

Les pré-inscriptions ouvrent sont ouvertes et nous accueillerons 70 jeunes en septembre.

Pour lire plus d’information sur Capitale Natation rend toi ICI

Pour t’Inscrire par ICI

 

Francis Bachand

Fondateur et entraîneur chef Capitale Triathlon / Capitale Natation

Diplômé de l’institut national du sport

__________________________________

réf

Thibault G (2011). Conférence au congrès Le rendez-vous des entraîneurs 2011; Sherbrooke. Comité scientifique de Kino-Québec (2011)

L’activité physique, le sport et les jeunes – Savoir et agir. Secrétariat au loisir et au sport, ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, gouvernement du Québec. Avis rédigé sous la coordination de Gaston Godin, Ph.D., Suzanne Laberge, Ph.D., et François Trudeau, Ph.D., 104 p.

Kino Québec 00224 Thibault G

Ralentir le développement spécifique

Ralentir le développement spécifique

 La recette miracle

Développer un athlète peut s’avérer un beau casse-tête. Entre la vision des fédérations provinciale et nationale et celle de l’athlète, il y a aussi celle des parents. Quand une entité développe des athlètes de pointe en grande quantité, nous avons tendance à croire que la recette « miracle » ou la façon de faire est la bonne.

Mais cette façon de faire convient-elle à tous les athlètes? Est-elle optimale? Et si nous étions complètement à côté de la plaque?

 

Comprendre la demande énergétique d’un triathlon… et le développement du triathlète

Un triathlète performera sur des épreuves de moins de 45 minutes jusqu’à l’âge de 15 ans. Il passera ensuite à la distance sprint, qui varie entre 50 et 65 minutes, selon les parcours. Le triathlète touchera à la distance olympique à l’âge de 18 ans, qu’il parcourra entre 1h45 et 2h10.

Un entraîneur servira bien sûr à doser la charge d’entrainement. En faisant le suivi du taux de croissance des athlètes et en ajustant les entraînements, l’entraîneur pourra mettre en place des programmes appropriés au développement de l’athlète. Cela permettra également d’éviter une spécialisation précoce et assurera une fondation solide avant de passer à des volumes d’entraînement supérieurs lors des phases de spécialisation du développement à long terme de l’athlète (DLTA). Malheureusement, dans peu de cas, l’entraîneur veillera à ce que son athlète touche à d’autres sports et développe d’autres habités. La peur de perdre la perle rare au détriment d’un autre sport, peut-être? Je vous laisse y réfléchir.

Il existe peu, voire aucune documentation qui démontre qu’être soumis tôt dans la vie à des programmes d’entraînement stricts destinés à développer les éléments aérobiques de base est bénéfique pour l’athlète. Les objectifs auxquels donner priorité seraient donc de développer les habiletés motrices, améliorer la coordination et favoriser le dépassement.

 

Que se passe-t-il entre 17 et 19 ans?

Majoritairement, un.e triathlète qui se développe pour les standards internationaux les atteindra entre 19 et 23 ans. Paradoxalement, nous perdons, au Québec, la majorité de nos athlètes élites entre 17 et 19 ans, période coïncidant avec l’entrée au cégep.

Est-ce dû à une spécialisation trop rapide? Est-ce que les attentes envers l’athlète étaient trop grandes et il aura subi une trop grande pression? Est-ce que la grande charge d’entraînement spécifique aura contribué à décourager l’athlète? Est-ce que le nombre prématuré de répétitions et peut-être mal faites auront contribué à sa blessure?

 

Toute cette réflexion m’amène à croire au ralentissement du développement de l’athlète. Le triathlon est un sport à développement tardif, les habiletés doivent s’acquérir progressivement. Des bases solides permettront d’éviter les blessures. Le juste dosage de la quantité d’entraînement permettra également de maintenir l’athlète motivé longtemps. Enfin, le ralentissement de la progression assurera une pointe à un âge logique et mature.

 

Francis Bachand
Diplômé de l’Institut national du sport — Fondateur Capitale Triathlon et Capitale Natation

 

Références:

Naughton, G., Farpour-Lambert, N., Carlson, J., Bradney, M. & Van Praagh, E. (2000). « Physiological Issues Surrounding the Performance of Adolescent Athletes », Sports Medicine, 30 (5), 309-325

Grice, T. (2003). « The Development of KidTest 2002 update: A Talent Identification Inventory for Predicting Success in Sports for Children », Applied Research in Coaching and Athletics Annual, 18, 229-247

Triathlon Canada DLTA[

INSCRIS-TOI À L'INFOLETTRE

Tirage à chaque mois d’un plan d’entraînement et d’un cadeau de nos partenaires

Merci pour ton inscription!