Quand le coach pense à toi...
7219
post-template-default,single,single-post,postid-7219,single-format-standard,theme-bridge,woocommerce-no-js,,qode-title-hidden,columns-3,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-11.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_non_responsive

Quand le coach pense à toi….

Quand le coach pense à toi....

 

Je me suis penché sur une question très générale, mais qui touche plusieurs personnes. "Qu'est ce que je devrais prioriser d'ici ma saison 2020 afin de m'améliorer?"

Évidemment, on me dira que la réponse devrait être individuelle. L'article se terminerait donc là... ben non! Je ne parle pas de physiologie, mais bien de choix et de temps passé à l'entraînement.

Priorité no 1

Une séance de natation encadrée par semaine est à mon sens le minimum. Une rétroaction filmée, voire une rétroaction démontrant le bon mouvement à effectuer est un atout.

Priorité no 2

Un plan d'entraînement. Qu'on adhère à un plan générique ou au coaching privé, il faut appliquer une certaine rigueur et suivre un plan pour assurer une progression et un sommet de sa forme (peak) au bon moment.

Priorité no 3

Le plaisir. Quand on enlève cette variable de l'équation, c'est la fin. Je ne dis pas que tous les entraînements seront une partie de plaisir et que la souffrance ne sera pas présente.  Simplement, il faut trouver plaisir à se dépasser. Se trouver un club, une gang ou des amis avec qui s'entraîner, qui nous inspirent et nous tirent vers le haut, est une bonne motivation.

La même recette = la même saveur

S'initier au triathlon ou viser une meilleure performance à une prochaine compétition nécessite assurément du temps, de la sueur et de l'inconfort. À recette égale, le goût de la prochaine saison restera probablement le même. Il faut cibler ce qu'on ne fait pas et ce qu'on aime le moins et le placer en PRIORITÉ.

Gardez ces priorités en tête et amusez-vous!

Francis Bachand
Entraîneur fondateur

Aucun commentaire

Partager un commentaire