La pantoufle

La pantoufle

À cette période de l’année je publie habituellement un article aidant à bien choisir ses objectifs et se motiver pour la saison suivante. Tu peux lire ici l’article parlant du processus, publié en novembre 2016.

Aujourd’hui je vais tenter de te « challenger » un peu, toi, le triathlète pantouflard.

Ton objectif…

Ton objectif pour 2018 est surement déjà décidé. Pas le choix, avec les inscriptions hâtives aux évènements, il faut faire vite afin de s’assurer une place.

Tu as longuement réfléchi et à soigneusement choisi ta ou tes courses. Certes, tu les as placés en ordres d’importance et tu en as discuté avec ton entraîneur. Bon, maintenant, et si on changeait un peu!

Ton éthique

Tu nages 2 à 3 fois semaines, pas plus, « c’est difficile de trouver l’horaire parfait et de concilier travail, famille entraînement… » As-tu prévu placer une emphase natation cette année? As-tu regardé les opportunités de faire « différent » et de joindre un club de natation. Et quand tu nages, as-tu vraiment l’impression de progresser? Tu te donne la chance en nageant plus lentement? Tu de donne les bons outils en étant filmé? Bah, tout ça ce n’est peut-être pas « requis » mais qui ne veut pas progresser?

Tu suis la même « diète alimentaire » et tu as ce petit surpoids? As-tu l’intention de le perdre cette année? Et si tu essayais de « racer » un peu plus léger à la place de te soucier du poids de tes supports à bidon?

 

Ta valeur

Tu te mesure des fois? Nah, pas ta grandeur, ta vitesse! Bon je sais ce n’est pas plaisant avoir l’heure juste et savoir sa vraie valeur sur 400 mètres crawl ou 3000 mètres Course, mais bon, à toi de voir hein, peut-être que sa peut aider de savoir la vérité!

Quand vient le temps de décider ta course, ta ligne d’arrivée et ton moment de gloire tu es là et tu es impliqué dans le processus! Il est facile, vraiment facile, de s’accrocher à un résultat plutôt que de prendre conscience du chemin qu’il faudra faire pour s’y rendre.

Mais te challenge tu vraiment? Veux-tu vraiment t’améliorer? Qui ne veut pas devenir meilleur!

 

“outside the box”

Pour la prochaine année, essaie les choses que tu n’as pas encore fait, travail là ou tu ne travail normalement pas ou peu. Travail, « outside the box » être en mesure de te sortir de ta zone de confort et travailler ce que tu déteste le plus fera de toi un meilleur athlète.

C’est entre le mois de novembre et juin que tu construis ta saison 2018… As-tu le goût qu’elle soit différente?

Bon entraînement et bon processus!

Francis Bachand

Entraîneur et Fondateur Capitale Triathlon

Tags:
Aucun commentaire

Partager un commentaire